ENDODONTIE

La pulpe dentaire est un tissu mou qui contient les nerfs et les vaisseaux sanguins au cœur de la dent. Une fois que la dent a terminé sa croissance, elle peut survivre sans pulpe.

En endodontie, le traitement de canal consiste à enlever de la dent la pulpe infectée, accidentée ou sans vie. Une carie profonde, une fissure, un accident ou une infection de la gencive peuvent infecter la pulpe dentaire, causant ainsi une douleur ou une inflammation. Il peut arriver que la pulpe s’infecte ou meurt sans douleur. Lors de l’examen clinique et avec l’aide de radiographies au besoin, le dentiste pourra remarquer des changements dans la couleur de la dent, dans  l’apparence des gencives et de l’os ou au niveau de la racine de la dent indiquant une atteinte pulpaire.

Le taux de succès du traitement endodontique est élevé. Il est donc primordial de s’occuper à temps d’une dent brisée ou des signes d’un problème pulpaire pour s’assurer d’un taux de réussite optimal du traitement de canal et ainsi sauver la dent.

L’alternative au traitement de canal, c’est l’extraction. L’endodontie est sécuritaire et efficace. Elle évite la perte des dents naturelles et prévient la nécessité d’implants ou de prothèses qui sont des remplacements plus complexes et plus dispendieux. Avec les connaissances actuelles, les dentistes estiment que les dents naturelles sont ce qu’il y a de mieux et qu’il faut tout faire pour les préserver. En effet, conserver ses dents a des avantages à court et à long terme. Cela empêche, entre autres, le déplacement et le désalignement des autres dents, prévenant ainsi des problèmes de mâchoire et d’infection gingivale.

LE PROCÉDÉ

Le dentiste fait une petite ouverture sur le dessus de la dent, donnant accès au canal radiculaire et à la pulpe endommagée. Il retire celle-ci et élargit le canal en le nettoyant minutieusement avec des instruments de précision. Une fois le nettoyage du canal complété, ce dernier sera obturé et scellé avec un matériau qui ressemble à du caoutchouc. Le traitement de canal est maintenant terminé. Le dentiste devra obturer la dent ou y installer une couronne. Le type de restauration dépendra du degré de jaunissement et/ou de la solidité de ce qui reste de la dent traitée. Une dent postérieure recevra probablement une couronne puisque beaucoup de grandes forces sont exercées sur ces dents lors de la mastication. S’il ne reste pas assez de la dent naturelle, il faudra recourir à un pivot radiculaire pour aider à tenir la couronne en place. Une dent antérieure décolorée peut être soit blanchie, soit recouverte d’une couronne ou d’une facette.

Bien que le traitement de canal ait un taux de réussite élevé, il arrive parfois qu’il ne réussisse pas. Souvent, on peut encore sauver la dent. On procédera alors à un retraitement de canal ou à une chirurgie buccale mineure. Pour des cas très rares, il peut arriver que toutes les tentatives échouent et qu’il faille extraire la dent.