À partir de quel âge doit-on amener son enfant chez le dentiste?
La première visite chez le dentiste peut se faire dès l'apparition des premières dents, ou au plus tard dans les six mois suivants, soit vers l'âge de un an.  Toutefois, vous devez amener votre enfant chez le dentiste sans attendre, quel que soit son âge, si vous soupçonnez un problème.
Combien de fois par année doit-on consulter le dentiste?
Le nombre d'examens annuels dépend des besoins particuliers de chaque patient.  L'Ordre des dentistes recommande une visite tous les six mois.  Lors de l'examen, le dentiste pourra modifier la fréquence des visites, si nécessaire.
Existe-t-il un guide de tarifs pour les soins dentaires?
Oui.  Le Guide des tarifs et nomenclature des actes buccodentaires est publié annuellement par l'Association des chirurgiens dentistes du Québec.  Ce document de référence pour les dentistes suggère une échelle de tarifs pour des soins donnés dans des conditions normales.  Le guide peut être consulté à la bibliothèque nationale du Québec.  Les dentistes spécialistes ont leur propre guide, Le Guide des honoraires, publié par la Fédération des dentistes spécialistes du Québec.

Les Tarifs exigés pour des traitements dentaires peuvent varier d'un cabinet à un autre.  Le dentiste prend en compte plusieurs facteurs pour fixer ses honoraires, notamment l'ampleur du traitement, le degré de difficulté et la technique utilisée.  Cependant, il doit toujours informer son patient au préalable du plan de traitement qu'il propose et des coûts, et obtenir son accord.  L'Ordre des dentistes du Québec encourage les patients à discuter des honoraires avec leur dentiste avant le début des traitements.  C'est le meilleur moyen de bien comprendre les frais demandés et d'éviter les surprises.
Pourquoi un dentiste refuse-t-il de donner un prix par téléphone?
Il est normal qu'un dentiste refuse de donner un prix par téléphone, même pour un traitement qui vous paraît mineur.  Pour déterminer les coûts d'un traitement, le dentiste doit d'abord faire un examen, poser un diagnostic et établir un plan de traitement.

De plus, chaque personne est unique.  Ainsi, les frais d'un nettoyage des dents pourraient être différents pour une personne chez qui le tartre s'accumule rapidement ou pour une autre qui a négligé sa santé dentaire pendant plusieurs années que pour quelqu'un qui va régulièrement chez le dentiste.  Par ailleurs, avant d'entreprendre un traitement, le dentiste doit prendre en compte plusieurs autres facteurs, tels l'état de santé de la personne, les antécédents médicaux et la prise de médicaments.  C'est pourquoi l'examen dentaire est essentiel.
Le dentiste peut-il réclamer des frais pour un rendez-vous manqué?
Il n'est pas illégal de réclamer de tels frais.  Aucun règlement n'empêche un dentiste de le faire.  Toutefois, pour qu'une personne soit obligée de payer ces frais, elle doit avoir été informée de façon très précise de cette politique par le dentiste et en avoir accepté les conditions.  Sinon, ce sera au dentiste de faire la preuve devant les tribunaux (Cour des petites créances) de son droit de lui réclamer de tels frais.
Existe-t-il des services dentaires pour les personnes à faible revenu?
Les facultés de médecine dentaire de l'Université de Montréal, de l'Université McGill et de l'Université Laval ont des cliniques dentaires qui offrent des services à des coûts inférieurs à ceux des cabinets privés.  Les soins sont donnés par des étudiants en médecine dentaire sous la supervision des professeurs et de dentistes qui exercent en cabinet privé et qui consacrent quelques heures par semaine à l'enseignement clinique.  Ces cliniques n'offrant toutefois pas de service d'urgence sans rendez-vous, il faut y penser à l'avance et prendre rendez-vous.  Il faut aussi savoir qu'il se fait une sélection pour certains types de traitement.  Il peut s'écouler une période de temps plus ou moins longue entre la demande pour devenir patient et le début des traitements.  Le patient doit aussi disposer de beaucoup de temps puisque les travaux faits sous supervision par les étudiants prennent de deux à trois fois plus de temps qu'en cabinet privé.
Certains soins dentaires sont-ils couverts par la Régie de l'assurance maladie de Québec?
Oui.  Il existe quatre programmes de services dentaires assurés :

  • Le programme de chirurgie buccale en milieu hospitalier.
  • Le programme de services dentaires pour les enfants de moins de 10 ans.
  • Le programme de services dentaires pour les prestataires d'assistance-emploi (prestataires de la sécurité de revenu) depuis au moins 12 mois consécutifs ainsi que les personnes à leur charge.
  • Le programme de prothèses dentaires acryliques pour les prestataires d'assistance-emploi  (prestataires de la sécurité du revenu) depuis au moins 24 mois consécutifs ainsi que les   personnes à leur charge.
Pour connaître le détails de ces programmes, visitez le site

www.ramq.gouv.qc.ca.
Peut-on obtenir une copie de son dossier dentaire?
Selon l'article 3.07.01 du Code de déontologie des dentistes, le patient a le droit d'obtenir copie des documents qui le concernent dans tout dossier constitué à son sujet.  Le dentiste peut exiger des frais raisonnables n'excédant pas le coût de la reproduction ou de la transcription de documents ou le coût de la transmission d'une copie.  Il doit toutefois informer au préalable le patient du montant approximatif de ces frais.
Les radiographies (argentiques et numériques) prises chez un dentiste sont-elles sa propriété ou la mienne?
Tout ce qui constitue le dossier physique du patient doit être considéré comme étant la propriété du dentiste.  Toutefois, l'information contenue dans ce dossier physique appartient au patient. Cela signifie que le patient a un droit d'accès illimité à l'information contenue dans son dossier et qu'il peut en obtenir copie.
Puis-je savoir si un dentiste a un dossier disciplinaire?
Depuis le 1er août 1988, toute personne peut vérifier si un dentiste a déjà fait l'objet d'une plainte disciplinaire en appelant à l'Ordre des dentistes du Québec.  Elle peut aussi prendre connaissance du dossier disciplinaire en obtenant un rendez-vous avec la secrétaire du comité de discipline du siège social de l'Ordre et demander un copie de la décision du comité, le cas échéant.
Les cabinets dentaires sont-ils sécuritaires?
Les cabinets dentaires sont sécuritaires, car les dentistes appliquent des mesures de prévention des infections très rigoureuses, telles que :

  • le lavage des mains entre chaque patient
  • le port de gants
  • le port d'un masque
  • le port de lunettes protectrices
  • la stérilisation des instruments avant chaque patient
  • la désinfection des surfaces de travail entre chaque patient
  • la désinfection du laboratoire
  • la mise au rebut sécuritaire des déchêts biomédicaux
  • le recours aux services de laboratoires externes de contrôle des stérilisateurs
De plus, l'Ordre des dentistes vérifie si ces mesures sont bien suivies lors des visites d'inspection professionnelle des cabinets dentaires.  Le Québec est d'ailleurs la seule province qui a un programme de visites obligatoires périodiques des cabinets dentaires.
Est-ce que tous les instruments sont stérilisés avant chaque utilisation?
Oui.  Tous les instruments qui entrent en contact avec la bouche des patients sont stérilisés avant chaque utilisation.  De plus, certains des instruments utilisés par le dentiste sont à usage unique.
Y a-t-il une différence entre un dentiste et un chirurgien-dentiste?
Il n'y a pas de différence entre ces titres.  Un chirurgien-dentiste est un dentiste généraliste, c'est-à-dire un dentiste qui n'a pas de certificat dans une spécialité.  Il ne faut cependant pas confondre le chirurgien-dentiste et le chirurgien buccal et maxillo-facial, qui est un spécialiste dans le domaine de la chirurgie.